Le Centre ÉPIC vous a sûrement aidé à améliorer votre santé par l’acquisition de saines habitudes de vie. Vous souhaitez sans aucun doute que le Centre poursuive sa mission de promotion de la prévention et que les futures générations puissent bénéficier, comme vous, de l’excellence des services du Centre Épic. C’est pour cette raison que la Fondation du Centre a créé un comité de bénévoles sur les dons planifiés dont le mandat est de vous sensibiliser à une autre façon de faire des dons dans le futur.
Nous vous invitons à communiquer avec la Fondation Épic pour connaître les nombreux avantages fiscaux qui peuvent diminuer de façon appréciable le fardeau fiscal de votre succession, sans pénaliser vos héritiers.
— mot du président Jean-Yves Desbiens
FEPIC-8,5x18page3v2.jpg

Pourquoi devriez-vous faire un don planifié à la Fondation ÉPIC ?

La principale raison est la grande satisfaction ressentie à l’idée d’investir dans une cause comme celles de la prévention et de la promotion des saines habitudes de vie, vous permettant de poser un geste visionnaire qui traduit les valeurs qui ont façonné votre vie et que vous souhaitez transmettre à ceux qui suivront. Faire un don planifié c’est poser un geste qui prolonge la vie !

Est-ce que je dois être riche pour faire un don planifié ?

Non. On laisse tous un certain héritage à notre décès même si nos avoirs sont très modestes. Tout don fait à la Fondation ÉPIC contribue à offrir aux générations futures la possibilité de bénéficier, elles aussi, de l’excellence des recherches en médecine préventive et en activité physique réalisées par le Centre.

Est-ce que mon don planifié pénalisera mes héritiers ?

Les avantages fiscaux découlant d’un don planifié peuvent réduire de façon significative le fardeau fiscal de votre succession. Il est aussi recommandé d’informer vos héritiers de vos intentions et de les rassurer quant à la protection que vous leur procurerez après votre décès.

Comment faire un don bien planifié ?

Il est parfois difficile de comprendre toutes les nuances que comporte la planification d’un don. C’est pourquoi il est primordial de bien le préparer et de consulter des professionnels en la matière. Après avoir communiqué avec le responsable du programme de dons planifiés de la Fondation, il est fortement suggéré de vous faire accompagner dans votre démarche par votre notaire ou conseiller financier (comptable, fiscaliste, planificateur), qui verra à vous guider vers les meilleurs choix en tenant compte de votre situation personnelle.


Quels sont les don planifiés les plus courants?

  • Don testamentaire
  • Don par assurance vie
  • Don de titres (actions ou obligations)
  • Don en nature (Œuvres d’art, objets de valeur, terrains, etc.)

La création de ces fonds peut se faire du vivant du donateur ou à son décès, soit par la signature d’une convention avec la Fondation ou par disposition testamentaire.


Fonds universel :

Ce fonds recueille les dons de sources diverses, soit des legs, des dons in memoriam ou autres, de donateurs qui désirent contribuer au développement et à l’évolution du Centre ÉPIC et de la Direction de la prévention de l’Institut de Cardiologie de Montréal via la Fondation ÉPIC, sans toutefois créer un fonds distinct. Il n’y a pas de montant minimal pour souscrire à ce fonds.

Fonds nominatif :

Il s’agit d’offrir l’opportunité au donateur de créer un fonds portant son nom, le nom de sa famille, d’un être cher ou d’une entreprise. À chaque année, les revenus générés par ce fonds nominatif seront investis dans la réalisation de la mission de la Fondation, en respectant les grandes orientations définies par le donateur. Un montant maximum de 25 % des revenus générés annuellement par le capital sera réinvesti dans le fonds pour en assurer la croissance et la pérennité.

Le montant minimal requis pour créer un fonds nominatif est de trente mille dollars (30 000 $), cette somme pouvant être versée sur cinq (5) ans. 

Fonds « Les clés d’ÉPIC » :

Un donateur peut créer un fonds « Les clés d’ÉPIC » dont les revenus générés année après année serviront à acquitter les frais d’abonnement au Centre ÉPIC d’un bénéficiaire désigné, qui pourra en jouir sa vie durant. Au décès du bénéficiaire désigné, le capital et les revenus générés par le fonds seront versés au fonds universel. Le montant minimal requis pour la création d’un fonds « Les clés d’ÉPIC » est de cinquante mille dollars (50 000 $). Afin de créer ce fonds, le donateur devra signer une convention avec la Fondation ÉPIC ou avoir un libellé spécifique dans son testament.


témoignages

Claude B�dard

"J’ai grandi dans les Appalaches dans un milieu modeste et ayant de bonnes valeurs familiales et sociales. Avant de poursuivre mes études universitaires, je me suis lancé en affaires dès l’âge de 20 ans en achetant une station de service d’essence.

Rapidement, j’ai connu le succès et mené une vie trépidante. Alors dans la vingtaine, je fumais 3 paquets de cigarettes par jour et je consommais beaucoup de boissons alcoolisées. Après 10 ans de ce style de vie, n’écoutant que ma volonté, j’ai décidé de tout arrêter et 7 ans plus tard, je décidais avec quelques amis de me mettre à l’entraînement. Dans le groupe il y avait des gens d’affaires comme moi, ainsi qu’un chirurgien et un médecin et nous avons embauché un spécialiste en conditionnement physique. C’est ainsi que nous avons fondé le « Club de santé ÉPIC » qui allait devenir plus tard le « Centre ÉPIC ».

Depuis 47 ans, je marche 5 km par jour. Le fait d’avoir été co-fondateur du « Club ÉPIC » m’a sauvé la vie et m’a évité beaucoup d’ennuis. Aujourd’hui âgé de 85 ans, les spécialistes évaluent que ma condition physique est celle d’un homme beaucoup plus jeune que mon âge. Depuis quelques années, j’agis comme philanthrope en participant aux programmes de dons planifiés de plusieurs organismes dont ceux de la Fondation ÉPIC et de la Fondation de l’ICM parce maintenant moi, pour être heureux, je dois faire du bien."

- Claude Bédard

 

"Sportif de nature, c’est suite à  la suggestion d’un ami qu’en 1997 je me suis inscrit pour trois mois au Centre ÉPIC. Par la suite j’ai décidé de bénéficier de la possibilité de me procurer un abonnement à vie.

J’ai décidé de faire un legs testamentaire en faveur de la Fondation Épic pour souligner ma reconnaissance à cette organisation qui m’a permis de maintenir de saines habitudes au niveau de la santé via les programmes d’entraînement et les conseils qui nous sont prodigués."

- Richard Gagné

 

" Centre ÉPIC et l’ICM, selon mon omnipraticien, j’ai le cœur d’un homme de 30 ans. Or, j’en ai déjà 73. Je marche 10 à 12 kilomètres tous les mercredis sur le Mont-Royal ou sur l’Île Ste-Hélène. Je marche aussi jusqu’à 17 km dans les montagnes des Adirondacks et du Vermont ainsi que dans les principales montagnes du Québec. Une fois par semaine, l’été, je fais 110 kilomètres de vélo et l’hiver 30 kilomètres de ski de fond. Je ne vis que pour le sport. Je pratique ces activités à mon rythme, même si je suis très lent.
En décembre 1973, alors que nous nous entraînions avec le « Club ÉPIC » dans le gymnase du collège Maisonneuve-Rosemont, on nous a annoncé qu’à compter de janvier 1974 nous allions pratiquer nos activités dans un tout nouveau bâtiment qui allait devenir le « Centre ÉPIC ».

C’est grâce à mon adhésion aux activités du Centre que j’ai développé le goût de l’activité physique que je pratique toujours. Depuis 1987, je cherchais une façon intéressante et utile de partager ma succession. Le programme des dons planifiés de la Fondation ÉPIC m’est apparu tout à fait approprié pour réaliser ce souhait. J’ai donc pris les arrangements nécessaires avec un notaire pour modifier mon testament afin de remplacer « mes héritiers légaux », dont je n’ai aucune connaissance, par la Fondation ÉPIC à titre de bénéficiaire de l’ensemble de mes biens. Je sais que par ce geste,je contribue à perpétuer la promotion de l’activité physique et l’adoption de saines habitudes de vie auprès des générations futures et que je fais œuvre utile."

- Robert Perron